Publications

50 questions pour expliquer le Web à mon père

Synopsis

Les téléphones ont-il tué l’ennui ? Où sont passées nos photos de famille ? Les objets connectés sont-ils de simples gadgets ? La dernière décennie, avec son lot d’innovations numériques, nous donne parfois l’impression que l’on a atterri sur une nouvelle planète. Pourtant, en grattant un peu, on s’aperçoit bien souvent que derrière le vernis de notre culture et de nos comportements modernes se cachent nombre de fonctionnements anciens. À travers 50 questions, Fabien Loszach tente d’expliquer que le monde tel qu’il est aujourd’hui façonné par les nouvelles technologies de l’information n’est peut-être pas si différent du « bon vieux temps ».


Auteur

Sociologue spécialisé dans les humanités numériques et stratège Web, Fabien Loszach signe chaque semaine la chronique Mythologies du Web à l’émission La sphère, diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première. Il est également vice-président interactif chez Brad et gère l'unité d'affaires Brad Contenu et performance.

Le rejoindre

Le deuxième étage de l’océan

Synopsis

Personne n’était au courant
Mais il y avait un deuxième étage à l’océan
On y accédait par un escalier en fer
Grimpant le long de la façade arrière
D’un duplex où vivait un petit garçon
Qui avait tout juste l’âge de raison

Conte plein d’imagination et d’humour, Le deuxième étage de l’océan est une histoire en vers, en cent strophes de six vers rimés, une histoire que Carle Coppens a créée avec son fils de sept ans.

Il y a les parents, bavards impénitents. Il y a une sœur férue d’Antiquité grecque et romaine. Et il y a un petit garçon qui n’arrive pas à trouver sa place dans sa famille, à placer le moindre mot lors des repas, qui se sent à l’étroit quand il joue dans leur petit appartement, au-dessus du voisin irascible. Mais il fabule bientôt une escapade, et très vite elle devient réalité. Il découvre le deuxième étage de l’océan et l’escalier invisible pour s’y rendre. Sauf que ne l’attendent pas là que des merveilles : un monstre à dix ou douze têtes monte la garde.


Auteur

Né à Montréal en 1972, Carle Coppens a publié au Quartanier le roman Baldam l’improbable (2011), qui sera porté à l’écran par Emanuel Hoss-Desmarais à partir d’un scénario de Stéphane Lafleur, et le livre de poèmes À qui se méfier (2014). Il est aussi l’auteur de Poèmes contre la montre (1996, Le Noroît/Obsidiane, prix Émile-Nelligan et prix de la Vocation), et du Grand livre des entorses (2002, Le Noroît), pour lequel il a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur Général du Canada et au prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec. En 1999, sur la base d’un synopsis de Baldam l’improbable, il a reçu en France le Prix spécial de la Fondation Hachette. Il est directeur de création à l’agence de publicité BRAD.

Le rejoindre